Kamita Magazine

Focus VIP : Cécile Bory, une étoile camerounaise Fondatrice de la marque de mode « PRUNELLE PARIS »

Cécile Bory, française d’origine camerounaise, résidant en île de France, elle est la 5ème d’une fratrie de 6 enfants. Diplômée d’un master en finances et d’un master en Management et marketing digital à l’Essec Business School de paris, mariée et heureuse maman de 2 garçons, c’est l’interview VIP d’une mompreneure coquette, et passionnée de mode, Fondatrice de la marque de mode PRUNELLE PARIS.

RENCONTRE

Cécile Bory, Fondatrice de la marque de mode, PRUNELLE PARIS

Cécile Bory, avant d’aborder votre casquette de cheffe d’entreprise chez PRUNELLE PARIS, que pouvez-vous nous révéler sur votre Parcours ? 

Mon parcours a débuté dans mon pays natal. Ainsi, mes études primaires et secondaires au Cameroun se sont déroulées dans plusieurs villes : Douala, Yaoundé, Bafoussam. J’obtiens mon baccalauréat scientifique en 2004, et J’intègre l’université Catholique de Yaoundé, où j’obtiens au bout de 3 années d’études, une Licence en Finances et comptabilité.

Lire aussi, Focus VIP : Tiffany Kalema, la Kongolaise à la tête de la chaîne de restaurants « L’Afrodisiac »

J’arrive donc en France en 2007 pour poursuivre mes études, et deux ans plus tard, je suis diplômée d’un Master en Audit et comptabilité, à l’université de Lille. J’entre dans la vie active assez rapidement après mon diplôme et j’intègre le secteur bancaire où j’occupe plusieurs postes progressivement dans la comptabilité, le contrôle interne, la maîtrise des risques, et la conformité.

Suite à ce battement de cœur, celui de créer ma propre ligne d’accessoires, je décide de retourner me former en Marketing Digital à l’Essec de Paris et j’en ressort diplomée en 2018. En 2019 je lance enfin ma marque, Prunelle Paris.

Quel type de fille étiez-vous dans la cour de récréation ? Et quelle femme êtes-vous aujourd’hui ?

Il faut dire que j’ai toujours été une fille introvertie, mais assez dynamique. Aujourd’hui, je suis toujours dynamique, et toujours introvertie… (rires)

Alors, PRUNELLE PARIS : de quoi s’agit-il concrètement ? 

Ma vision est celle de créer mes propres designs de mode, mais de les accompagner de messages valorisants pour les femmes, celles qui ont tant à donner au monde.

Mon désir est qu’en portant chaque accessoire, chaque femme se sente telle une Prunelle, une femme de grande valeur. Car c’est la réalité, toutes les femmes ont de la valeur.

Lire aussi, un jour une politique : Caroline Adomo, 2ème Maire-adjointe à la Ville de Champigny-sur-Marne

Prunelle est une marque qui aide les femmes à construire leur bulle de bonheur , peut-on lire sur votre site web. S’il fallait définir la notion de Bonheur, qu’aimeriez-vous nous en dire ?

Pour moi, le bonheur est un état de bien être que tout être humain mérite. Ce n’est pas un point de satisfaction quelconque, car on sait alors qu’il est impossible à atteindre du fait de la nature humaine. Il s’agit simplement d’un équilibre qui fait que notre vie a du sens pour nous et pour ceux qu’on aime.

Quelle est la particularité de PRUNELLE PARIS ?

Tout simplement, le détail apporté à mes créations, du fait que je les dessine moi-même, je choisis mes matières, et les artisans qui les produisent. Chaque produit à un nom, une histoire et un message à passer à celle qui le porte. Le mot d’ordre étant chic et glamour, pour toutes les femmes.

Vous faites partie des entreprises référencées sur le site Afrisia. En quelques mots, que représente Afrisia pour vous ? Et que pouvez-vous nous dire de cette initiative mise en place par un autre talent de la Diaspora Africaine ?

Afrisia est une belle initiative. Dans un univers où tout est bling bling, big et fast, les choses vont super vite, l’envie de gagner vite et beaucoup prend souvent vite le dessus. L’action d’Afrisia prend alors tout son sens, rassembler les vendeurs et leurs clients autour de leur valeurs communes.

Lire aussi, Femme de Valeur : Awo Lasmothey, présidente de l’Association Passerelle Interculturelle

La femme ou l’homme que vous admirez le plus ?

J’admire plusieurs femmes. Mais si je vais ici me limiter à n’en citer que 3. En premier, ma mère, celle qui surpasse toutes les autres femmes (clin d’œil, je t’aime maman). Puis, je parlerai d’Oprah Winfrey et Joyce Meyer : deux femmes au passé abusif qui ont réussi à se relever et à se tenir dans la vie de chaque jour comme un témoignage de courage et d’espoir. Je salue leur parcours et j’aimerai un jour leur offrir mes créations, je serai honorée de les voir les porter.

Pouvoir, Leadership, Popularité… S’il ne fallait qu’en choisir un ?

Sans hésiter, mon choix se porte sur le leadership. Etre leader selon moi, c’est avoir une vision et une motivation, c’est savoir servir avec empathie et exigence, c’est être créative, prendre des risques, et surtout être capable de porter des valeurs et se reproduire au travers d’autres personnes. Lorsqu’on est un leader positif et bienveillant, on peut apporter du support à beaucoup de personnes, et c’est cela que j’aime.

Pour finir, quel est le dernier auteur afro que vous avez lu ou le dernier film afro que vous avez regardé ?

Le dernier auteur Afro……je parlerai d’ Yvan Castanou. Mon dernier film afro regardé c’était Black Panther.

 

INFOS PRATIQUES

Prendre contact avec PRUNELLE PARIS via leur :
Page Facebook
Site Web

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis ce jour, j'ai découvert, à l'instar de ce qu'invite à faire Frantz Fanon, ce que serait désormais ma Mission ici-bas...

Mama Ayaba