Kamita Magazine

Focus VIP : Carine Andela, promouvoir le Génie africain est son cheval de bataille

Basé à Yaoundé, le Forum Afrique Genius est une Plate forme d’échange qui contribue à donner une visibilité aux projets, promouvoir les génies, les talents et les ingénieux d’Afrique autour de l’Entrepreneuriat. Le Made In Cameroon, le défi ultime de la Génération actuelle camerounaise.

Née au Cameroun dans la région du centre le 17 septembre 1988, Carine Andela a fait ses études à Yaoundé. Après l’obtention de son diplôme de fin d’études secondaires, option scientifique, elle s’est inscrite à l’Université de Yaoundé 2, en science économie et gestion. Mais très poussée par le sens des affaires depuis toute jeune, elle s’est si vite tournée vers l’auto-emploi. Elle achetait et revendait tout ce qui pouvait être de bon investissement. Puis, elle s’est inscrite à une école de remise à niveau professionnel : gestion d’entreprise et comptabilité.

Aujourd’hui, elle l’affirme avec assurance, sa passion est le Social Media Facebook : » je trouve tellement intéressant d’échanger avec le reste du monde à travers un post ou une photo. et puis pour la petite histoire… Facebook m’a fait redéfinir mes objectifs et ma vision future de l’entrepreneuriat, qui désormais est mon défi majeur. »

ENTRETIEN

Carine Andela : « le Made In Cameroon » est un comportement citoyen

Carine Andela, vous faites partie de cette Génération nouvelle de camerounais qui font du « Made In Cameroon », une marque d’excellence. Avant tout, que signifie pour vous le « Made In Cameroon » ?

Le Made In Cameroon n’est pas seulement une marque. C’est bien plus que cela. C’est un style de vie, une nouvelle attitude citoyenne que tout jeune camerounais devrait aujourd’hui considérer comme un engagement personnel. On se doit tous de se mettre à l’ouvrage afin de faire rayonner ce Grand Label qui pourra nous sortir de l’anonymat ; au travers des produits, services, et biens proposés au public, que l’on devienne une véritable référence en Afrique.

Lire aussi, l’Interview VIP de Olivier Madiba, Fondateur du 1er jeu vidéo camerounais : Kiroo Games

Peut-on avoir une idée du tournant de cette vision dans les moeurs camerounais ? 

La vision du Made In Cameroun s’est très récemment installée dans nos comportements usuels. Pourtant, de nombreux camerounais fabriquent des produits camerounais depuis bien longtemps. Je me dis que la génération actuelle a compris ce nouvel enjeu et est davantage plus ambitieuse. Sortir de l’anonymat est une mission…Se construire un nom solide pour les générations futures, voilà ce qui anime la jeunesse entreprenante de nos jours. Toutefois, je n’oublierai pas de souligner que l’avènement des réseaux sociaux tels que Facebook, Whatsapp, Instgram, Twitter, etc. ont rendu plus accessible l’information et la communication autour du Made In Cameroon qui nous rend de plus en plus fiers.

Thierry Nyamen, « le Général ». PDG de NTFoods Sarl qui porte la marque alimentaire Tanty. Son défi majeur et assumé, est de détrôner Nestlé au Cameroun.

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat est-il vraiment le remède miracle pour le développement d’un pays ?

Je dirais pour ma part que l’entrepreneuriat est un domaine vaste car nous parlons de 3 secteurs : primaire, secondaire, tertiaire. Si à l’heure actuelle l’industrialisation n’est pas encore là où nos espérances souhaitent la voir, nous constatons quand même un autre penchant dans la production archaïque qui permet de récolter les produits naturels ou bio livrés aux commerçants qui à leur tour distribuent à ceux qui transforment les produits locaux pour produire des biens consommables. Autour de ces entrepreneurs ingénieux qui se démarquent en créant nos propres richesses locales, plusieurs autres secteurs peuvent se greffer à la chaîne. On aura donc toujours besoin d’un comptable, d’une secrétaire, d’un commercial, etc.

Lire aussi : Star-Up Academy, reprogrammer son cerveau pour réussir en entrepreneuriat

Que pouvez-vous nous dire de ces 3 Talents camerounais : Claudel Noubissie, Thierry Nyamen, Ulrich Nguegang…

Dr Claudel Noubissie est le père fondateur du concept » j’ai vendu mon lit », un courant d’éveil très fort pour la jeunesse camerounaise qui veut entreprendre et réussir . C’est un Leader. Il sait réunir les autres autour d’un projet porteur et surtout c’est d’un homme très intelligent. Que dire de plus qui n’a déjà été dévoilé sur lui, sinon que c’est un modèle à suivre pour bon nombre de jeunes entrepreneurs.

Forum Afrique Genius

Ulrich Nguegang, j’ai eu l’occasion de le rencontrer pour la première fois lors d’un séminaire de la Start-up Academy, bon orateur, très perspicace dans ces propos. Je pense sincèrement qu’il a ce don de savoir transmettre le savoir et surtout changer la perception négative des choses qui bloquent l’évolution des mentalités africaines et camerounaises en particulier.

Thierry Nyamen. Je l’appelle affectueusement « le Général » car pour moi dans la nouvelle génération d’entrepreneurs, il est le premier à avoir concrètement impulsé ce « Made In Cameroun » qui désormais veut briser les barrières, traverser les frontières. « Le Général » est surtout un fin stratège ; une success story qui peut inspirer tous ceux qui veulent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. L’une de ses valeurs ajoutées : il sait encadrer et motiver les plus jeunes.

Découverte : les entrepreneurs plébiscités par Kamitamag

Elsa Paola, Fondatrice de la marque de mode IWA. Le nouveau visage de la Mode Made In Cameroon

Il y a quelques mois vous avez découvert une autre jeune talentueuse créatrice de mode, Elsa Paola, Fondatrice de la marque de bijoux et accessoires Chic, IWA. Un mot sur ce nouveau visage du « Made In Cameroon », et quel regard portez-vous de façon générale sur la mode camerounaise ?

Par métaphore, je perçois parfois la femme comme un accessoire. Lorsque tu sais l’appréhender, tu peux être sûr d’être applaudi. Parlant de Elsa Paola, jeune femme Designer d’accessoires, elle a un plus qui ne court pas les rues. Elle est soignée dans son travail, a le sens du détail bien souligné, et surtout sa créativité rend ses bijoux et articles uniques. Je sais qu’elle a de l’avenir et on peut compter sur elle pour faire briller le « Made In Cameroon ». De façon plus globale concernant la mode camerounaise, on a encore du chemin à faire. Avec l’éclosion de nouveaux Talents tels que Elsa Paola précitée, et bien d’autres encore au Cameroun, on entrevoit le bout du tunnel.

Dix ans plus tard, comment et où vous percevez-vous ? Quid de l’évolution de la jeunesse camerounaise et du Cameroun en général ?

J’aime bien le futur car selon moi, celui qui se projette vers l’avenir est prompt au changement, à l’évolution. On voit plus juste les défis qui nous attendent et c’est plus aisé d’asseoir une stratégie plus constructive pour un lendemain meilleur. Le monde, c’est demain, pas seulement aujourd’hui. Voila le conseil que je pourrais donner aux jeunes qui entreprennent au quotidien. On parle donc là de « Vision »… »Visionnaires » !

Pour finir, quelle est l’actualité qui vous a le plus marqué ces dernières semaines ? Et le dernier livre que vous avez lu ou êtes en train de lire…

Info ou intox ? Il paraît que le Franc CFA sera bientôt dévalué… Bref ! Mon dernier livre qui est mon livre de poche est bien évidemment : le jeune entrepreneur africain, écrit par le jeune Dr Claudel Noubissie. Comme il le répète très souvent : tout le monde devrait écrire au moins un livre de sa vie.

Forum Afrique genius : prochain rendez-vous !
Commentaires
Mama Ayaba