Kamita Magazine

Focus VIP, Aïcha Mounir : derrière les projecteurs, la réalisatrice camerounaise nous guide vers les voies engagées du 7ème Art

Passionnée d’écriture et de cinéma, résidant en région parisienne, la camerounaise Aïcha Mounir met ses pieds pour la première fois dans le monde de l’art en 2004 dans une troupe théâtrale ; où elle y a écrit sa première pièce qui a été jouée dans deux villes : Chelles et Meaux. Grand Angle sur une femme qui a désormais décidé de réaliser ses rêves derrière la caméra.

En 2005, elle va frapper à la porte de la maison de l’image de Chelles, où le réalisateur Edouard Carrion la prend sous son aille et la forme pour écrire selon la forme du Scena. Cet été 2005 là, sortira son premier court-métrage « un enfant a tout prix ». Puis en 2014, elle fonde une association pour les femmes victimes de maltraitances.

En 2016, elle crée une seconde association « Nobles Femmes du Noun » qui a pour but d’œuvrer au bien être et à l’épanouissement de la femme ainsi que de sa famille, de combattre l’illettrisme, d’éduquer et rééduquer et venir en aide à celle-ci pour l’entrepreneuriat.

Lire aussi, Focus VIP : Dr Marie Antoinette Sejean, femme d’exception et de lumière

En 2019, son second court-métrage « Précieuse », parle d’une femme aisée qui peine à procréer et dont la famille ne se gêne pas de lui faire subir moqueries et remontrances. Cette période d’infertilité et stérilité minait sa conscience. Mais malgré tout, l’héroïne gardait foi en un miracle divin.

Janvier 2020, la réalisatrice Aïcha Mounir sort son troisième court-métrage «Et Si s’était Vous? ». C’est l’histoire d’une femme victime de violences ». Le film a été sélectionné dans plusieurs festivals ; malheureusement la crise sanitaire mondiale a freiné sa promotion.

Lire aussi, Un Jour une Femme : Liliana Anguissa, sur un air de samba, la ttoute nouvelle ambassadrice de l’Association RIDAAF

C’est pourtant dans ce contexte difficile causé par la crise sanitaire que la talentueuse cinéaste nous revient avec un long métrage : « Mon identité, ma Culture » ! Le dénouement se déroule en pays Bamoun. Un couple amoureux désirant officialiser son union se trouve freiné dans son élan par les garants des rites, coutumes et traditions de ce département situé à l’Ouest du Cameroun.

D’une résilience sans pareil, passionnée et engagée autour des problématiques du Genre, nul doute que le Cameroun, l’Afrique et le monde entier ne tarderont désormais plus à voir enfin luire l’étoile Aïcha Mounir, dans les plus grandes salles de cinéma.

 

BIO EXPRESS

• 1979: Naissance à Nkongsamba (Cameroun)
• 2000 : arrivée en France
• 2005 : Formation de réalisatrice et scénariste de cinéma à la Maison de l’image de Chelles (France)
• 2004: Troupe théâtrale, écrit sa 1ére pièce jouée dans 2 villes françaises
• 2005 : Un enfant à tout prix Court métrage)
• 2019: Précieuse (Court métrage)
• 2020 : Et si c’était vous? (Court métrage) film sur les violences faites aux femmes, tiré d’une histoire vraie
• 2021: Mon identité, ma culture (Long métrage)

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis ce jour, j'ai découvert, à l'instar de ce qu'invite à faire Frantz Fanon, ce que serait désormais ma Mission ici-bas...

Mama Ayaba
Mama Ayaba