Kamita Magazine

« Popilè », avec ce nouveau single, l’artiste engagé guadeloupéen Misié Sadik remet les pendules à l’heure

Misié Sadik, de son vrai nom Mickael Maragnes est un artiste guadeloupéen né le 23 décembre 1983 aux Abymes. Issu d’une famille modeste, il grandit au quartier de Dupré dans la commune de Sainte-Anne. En attendant son nouvel album « An silans » qui sort le 20 avril 2018, l’artiste à la plume engagée présente le single « Popilè ».

1er extrait de « An Silans » de Misié Sadik, « Popilè » fait partie du 3ème album disponible en précommande depuis le 23 mars ; la sortie officielle étant dans quelques jours, ce 20 avril 2018 !

Popilè est un titre aux sonorités trap dans lequel Misié Sadik réaffirme ses valeurs d’artiste engagé. Il prend ainsi le risque de revenir avec un style dans lequel on l’a rarement entendu sans pour autant mettre de côté cette écriture habile qui le caractérise si bien ! Toujours aussi proche de ses racines, le lyriciste guadeloupéen nous démontre qu’il est possible de mettre en avant sa culture tout en s’exprimant sur des sonorités très actuelles … et tendance.

Il n’a peut-être pas assez de tatouages, ni de percings, il n’est probablement pas assez vulgaire dans son expression orale, il n’a certainement pas la reconnaissance internationale que son talent mériterait. Malgré tout, Misié Sadik reste droit dans ses bottes, fier de son île natale, la Guadeloupe. Fier de sa Caraïbe. Fier de ses origines ! Un artiste engagé qui dès son 1er album « Plis lwen ki zyé » (plus loin que les yeux), chantait déjà pour dénoncer les tares qui minaient la société guadeloupéenne en particulier et antillaise en général.

Poète du bitûme, chantant la rue, la jeunesse, prônant la résilience, le courage, Misié Sadik n’a pas encore 35ans, mais il a déjà gravé ses lettres de l’encre noir, parmi les grands noms de la musique guadeloupéenne !

Popilè 
Auteur : Mickaël Maragnes
Compositeur : Chrisley Létin / Mickaël Maragnes
Éditeur : Step Out Productions

Commentaires

Ralf Touomi

Originaire du Cameroun, j'ai fait la rencontre et découverte des Antilles par la Martinique en 2012 dont je suis tombé amoureux. De là, naquit ma mission de créer un média Afro qui ferait cette passerelle entre l'Afrique, ses Diasporas et les Outre-mer. Kamita Magazine c'est donc ma vision d'un journalisme engagé pour la valorisation de l'Afrique et des Afrodescendants quels que soient leur lieu de résidence.

Mama Ayaba