Kamita Magazine

Un jour, une Femme : Stéphanie Guittonneau, Portrait d’une Femme Libre !

Mère de trois princesses, entrepreneuse passionnée, impliquée dans la vie de la cité, Stéphanie Guittonneau mène sa vie et ses projets en femme déterminée.

Rien ne semble pouvoir l’arrêter, ni les obstacles, ni les refus, ni la misogynie qui pointe encore ici ou là, preuve que le combat pour la juste reconnaissance des femmes est toujours d’actualité. Affichant en toutes circonstances un large sourire qui invite au partage et au dialogue, elle avance en femme libre. Une soif de liberté qu’elle décline dans chacun de ses projets, libre qu’elle veut être d’entreprendre, de partager, de s’engager. Libre, Stéphanie Guittonneau l’est depuis son enfance, engageant ses pas dans ceux de sa mère, originaire du Cameroun, qui éleva seule ses cinq enfants dans le respect de valeurs qui sont comme autant de repères sur leur chemin de vie.

De son enfance à Sarcelles, près de Paris, elle retient la volonté farouche de sa mère de lui offrir d’autres horizons que ceux de la banlieue. Un internat privé d’Alençon puis le lycée Eugène Napoléon de Paris, verront s’éveiller les premières ambitions de la jeune Stéphanie. La vente la séduit, elle prépare un BEP vente action marchande, suivi d’un BAC Pro commerce. Bien des années plus tard, la petite fille de Sarcelles a bien grandi et ne se projette qu’en chef d’entreprise maîtresse de son destin, animée par l’envie de vivre pleinement ses rêves. 

Elle avance en femme libre d’entreprendre, de partager, de s’engager

Troisième numéro de FDF Paris magazine avec Alicia Ayles, Miss France 2017 en couverture

2015, le grand saut ! Jusqu’ici, tous les projets de Stéphanie Guittonneau étaient menés en parallèle de sa vie professionnelle. Elle sent bien désormais qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure et de s’investir pleinement dans ce choix de vie qui lui tient tant à cœur, mais qui aura des conséquences, elle le sait, sur sa vie personnelle et familiale. « Ce n’est pas un choix que l’on fait à la légère, tant il implique de sacrifices. Mais je sentais que c’était vital pour moi. Mon mari a été mon soutien le plus précieux, m’aidant à peser le pour et le contre et m’accompagnant dans l’aventure. Ma famille m’a également beaucoup épaulée. On ne réussit pas seul. Il faut savoir bien s’entourer ».

Elle quitte donc son emploi pour développer sa marque DIVAS FABULOUS, en créant une gamme complète de soins du corps et de services de beauté. Et pour inciter les femmes à croire en leur rêves, à être davantage maîtresses de leur destin en s’acceptant telles qu’elles sont, elle décide de lancer son propre magazine : FDF (Femme Divas Fabulous) , le magazine des femmes libres, qui grâce à une rédaction bilingue connaît une diffusion internationale. 

Volontaire et déterminée, Stéphanie Guittonneau l’est tout autant dans ses engagements citoyens. Depuis toujours elle défend une juste reconnaissance de l’apport des femmes dans la société. Pour que les choses bougent, elle fonde en 2013, l’association TANILA WOMAN, dédiée à l’épanouissement et au développement de la femme dans un esprit de solidarité et de partage. Elle s’engage également dans la vie de la Cité en devenant Conseillère Municipale de sa commune du Val d’Oise (Saint-Brice-sous-Forêt), où elle gère les 2 millions d’euros de la délégation de la Petite Enfance et préside le Syndicat intercommunal des transports. Une implication au service du mieux-être de ses concitoyens, qu’elle aimerait poursuivre en entrant en politique et en devenant une élue de la République.

Stéphanie Guittonneau, Conseillère Municipale déléguée à la petite enfance
Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis lors, est née ma mission de contribuer à la création de véritables ponts entre l'Afrique, les Diasporas Africaines et les Afrodescendants Ultra-marins. Kamita Magazine est l'outil média qui apporte sa pierre à cet engagement personnel.

Mama Ayaba