Kamita Magazine

NUTRICREOLE : entre Santé et Alimentation, un engagement véritable pour les Outre-mer

A près de deux décennies d’existence, l’association Nutricréole s’est définitivement hissée comme l’une des voix dont l’écho porte au loin, comme défenseure de la santé alimentaire des populations ultra-marines. Un engagement initié à l’origine par Marie-Antoinette Sejean, qui fonda l’organisme en 2000. Apporter des notions simples d’équilibre physique et alimentaire dans la défense du patrimoine culinaire et le respect de la personne, tel est le leitmotiv véhiculé par Nutricréole !

Pour ceux qui l’ignorent encore, il faut bien savoir que les territoires d’Outre-mer sont particulièrement touchés par les maladies de la nutrition telles que l’AVC, le diabète et l’hypertension artérielle. Cette prépondérance est à la fois due à l’hérédité mais également aux comportements alimentaires de plus en plus américanisés.

Bien manger et bien bouger est donc un enjeu crucial sur ces territoires qui s’étendent de la Polynésie Française, à Mayotte, en passant par les Antilles (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy), jusqu’en Guyane et Saint-Pierre et Miquelon.

Chez Nutricréole, vous pourrez trouver des conseils malins mais surtout diététiques, des recettes du monde entier ainsi que des études médicales et scientifiques sur le domaine de la nutrition et des pathologies qui lui sont associées.

Pourquoi Nutricréole ?

Dr Sejean, Fondatrice de l’Association Nutricréole

Fondée en janvier 2000 par Dr Marie-Antoinette SÉJEAN, médecin nutritionniste originaire de la Martinique, l’association Nutricréole abordait à son origine, la diététique et les maladies de la nutrition, dans leurs spécificités ultramarines.

Riches en goûts, en couleurs et en caractères, les cuisines créoles et des Outre-mer, se montrent souvent trop généreuses.

Or, ce que nous mangeons a un impact direct sur notre santé physique et psychologique. Les excès de sel, de sucre et de graisses entraînent dans ces territoires, des prévalences élevées du surpoids et de l’obésité, des maladies cardio-vasculaires, du diabète et de certains cancers, bien supérieures à celles de la France hexagonale.

Parce que ces maladies sont universelles, l’association élargissant ses objectifs de communication est devenue : Nutricréole « Santé et Aliments de la Terre ».

Nutricréole crée dès lors, un pont entre des secteurs polyvalents et complémentaires, médical et paramédical, agroalimentaire et gastronomique en y intégrant les spécificités locales : Histoire de l’alimentation, de la gastronomie créole et des Outre-mer ; Recettes allégées, régimes adaptés en fonction du terroir.

Avec plus de 1200 membres actifs et sympathisants et plus de 10 000 fans Facebook, Nutricréole a pu en près de deux décennies, développer des actions concrètes :

– Site Internet
– Chaîne YouTube
– Conférences, dîners-débat, séminaires
– Soutien de mémoires et de thèses
– Ateliers culinaires
– Expositions, stands, journées thématiques
– Stages, ateliers dans les écoles et autres collectivités

Et parce que la maîtrise de notre alimentation trouve son ancrage dans nos racines, Nutricréole s’engage aussi dans la défense du patrimoine des Outre-mer et collabore régulièrement avec les associations et institutions orientées dans cette optique.

Source : Nutricreole.org

Page Facebook
Site Web

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis lors, est née ma mission de contribuer à la création de véritables ponts entre l'Afrique, les Diasporas Africaines et les Afrodescendants Ultra-marins. Kamita Magazine est l'outil média qui apporte sa pierre à cet engagement personnel.

Mama Ayaba