Kamita Magazine

Dépistage du Cancer : afin de « Libérer la parole », l’association PHAWOP pose des mots sur les maux…

Elles sont trois. Ensemble, elles ont décidé de mutualiser leurs forces pour soutenir une cause qui les interpelle… la lutte face à la maladie du cancer. Bintou Doumbia, Soussaba Sissoko, Hanna Mbeleg, principales pilotes de l’association PHAWOP, voici leur histoire !

L’association PHAWOP a pour ambition de proposer à tous ces hommes et femmes en détresse une solution adaptée à leur souhait : retrouver une estime de soi et se réapproprier son image.

L’association a ainsi pour but de créer des perruques spécifiques et indétectables, organiser des moments de détentes pour les patients victime du cancer, en dehors du cadre médical: Hammam, salon de coiffure, massage, esthétique, groupe de parole, etc. ainsi que des actions de prévention.

Pour que nos actions de dépistage réussissent en Afrique, nous oeuvrons d’abord à préparer l’Africain, mentalement, à accepter la maladie et cela se passe par « libérer la parole ».

« TOMBER LA CHEMISE »… ?

Bintou Doumbia, Fondatrice de l’association Phawop et Responsable Projet Phawop

Quand l’ouragan cancer s’abat sur leur compagne, les hommes ont souvent du mal à exprimer leurs émotions au risque de déstabiliser encore plus le couple. En effet, l’intrusion de la maladie au sein du couple provoque parfois des modifications ou des tensions dans les relations.

Le dialogue au sein du couple devient souvent difficile. Le vécu et le devenir de la maladie empêchent les projets de vie du couple. Le futur est fragile et incertain. Des couples continuent leur vie comme si de rien n’était ; d’autres ont beaucoup de difficultés à garder l’équilibre de leur relation avant la maladie. Certains conjoints ne réussissent pas à créer de nouveaux liens et projets communs et vont préférer rompre. Certains Spécialistes les invitent à en parler pour mieux aider leur partenaire.

Lire aussi, AFRIKA SOLAR : le projet associatif qui ambitionne former des millions de jeunes  africains à l’énergie solaire

L’Equipe PHAWOP. De gauche à droite : Soussaba Sissoko, Hanna Mbeleg et Bintou Doumbia.

À l’occasion du Gala de Charité « Tomber la chemise  » qui se déroulera le 19 octobre 2019 (mois du cancer du sein), l’association PHAWOP a décidé de mettre en lumière cette problématique et donner la parole aux hommes. Ils viendront partager et raconter leurs expériences, leurs combats, leurs difficultés, leurs petites victoires quotidiennes et cela, sur un fond de joie de vivre.

« Tomber la chemise » est également un gala de charité dont l’objectif est de récolter des fonds pour financer le projet « PHAWOP PRÉVENTION TOURS » ; il s’agit par ce concept, de former, sensibiliser, prévenir, informer sur les dépistages du cancer du sein et du col de l’utérus en Afrique. Le premier pays ainsi ciblé est le Mali. En effet, la problématique du cancer surtout le cancer du sein en Afrique est l’arrivée tardive des malades à l’hôpital. Plus de 80% de ces cancers arrivent au stade 3 ou 4 avant de prendre contact avec un médecin…

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis ce jour, j'ai découvert, à l'instar de ce qu'invite à faire Frantz Fanon, ce que serait désormais ma Mission ici-bas...

Mama Ayaba