Kamita Magazine

AFRIKA SOLAR, le projet associatif qui ambitionne former des millions de jeunes africains à l’énergie solaire

Fondée en février 2010 par un groupe d’amis animés d’un sentiment de partage culturel, l’Association Passerelle Interculturelle (API) rassemble des hommes et des femmes, de cultures différentes, ayant pour objectif commun de construire un monde harmonieux basé sur le partage des connaissances et la découverte de l’autre à travers son histoire. Mais la formation des jeunes africains à l’énergie solaire est leur principal cheval de bataille.

Actifs et dynamiques, les membres de l’API ont pour objectif de mener des actions à caractère social et culturel aussi bien en France et qu’à l’étranger (essentiellement en Afrique et aux Caraïbes).

Si en France, l’Association Passerelle Interculturelle agit pour la promotion de l’entrepreneuriat social et économique, c’est leur engagement sur le plan international, notamment en Afrique qui a suscité notre intérêt lors de notre Rencontre avec la présidente, Awo Chantal Lasmothey, durant la 1ère édition de la JIFAD -Journée Internationale de la Femme Africaine de la Diaspora-, organisée par Oumy Sall Ndiaye ce 17 mars 2019 à Bobigny.

Lire aussi, Figures emblématiques d’Outre-mer : front aux violences contre les femmes dans les Outre-mer

AFRIKA SOLAR, former les jeunes africains à l’énergie solaire

L’Association Passerelle Interculturelle porte ainsi ce merveilleux projet « Afrika Solar », au profit de la Formation des Jeunes à l’Energie Solaire en Afrique, grâce à leurs partenaires au Mali – Cote D’Ivoire – Benin – Togo – Sénégal.

Une bien belle ambition qui espère ainsi doter les futures générations africaines d’un riche héritage forgé sur l’autonomisation et l’auto-détermination afin que grâce à l’énergie solaire, les jeunes africains puissent véritablement contribuer au relèvement d’une terre certes appauvrie, mais ô combien riche !

Lire aussi : les grandes ambitions de l’association CINEMA 21 pour le Cinéma sénégalais

Un proverbe martiniquais dit si bien « an lanmen ka lavé lot », traduit en français « une main lave l’autre ». Autrement dit, c’est en mutualisant les expertises, créant des synergies fondées sur une vision sincère, que le projet Afrika Solar, perdurera dans le temps comme dans l’espace. C’est un appel que lance l’Association Passerelle Interculturelle, à la recherche de nouveaux partenaires, sponsors, mécènes. Oeuvrer main dans la main pour un meilleur devenir de la Jeunesse Africaine.

Dans quelques semaines sur Kamita Magazine, l’interview exclusive de Awo Chantal Lasmothey, présidente de l’Association Passerelle Interculturelle qui nous parlera sans langue de bois du projet associatif, la vision, les obstacles rencontrées, et surtout du prochain grand événement qu’ils organisent du 14 au 15 septembre 2019.

INFO PRATIQUE

Site web : http://www.passerelleinterculturelle.org

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis lors, est née ma mission de contribuer à la création de véritables ponts entre l'Afrique, les Diasporas Africaines et les Afrodescendants Ultra-marins. Kamita Magazine est l'outil média qui apporte sa pierre à cet engagement personnel.

Mama Ayaba