Kamita Magazine

Figures emblématiques d’Outre-Mer, elles font front aux violences faites aux Femmes dans les Outre-Mer

Figures de Femmes d’Outre-Mer est une initiative de l’association Couleurs Karayb autour de la présidente Chantal Clem, dont l’engagement a pour but de promouvoir la culture, l’histoire afro- caribéenne. L’histoire étant aussi féminine, elle met sous les feux des projecteurs les femmes qui ont participé à la construction identitaire et qui continuent encore aujourd’hui.

Figures de Femmes des Outre-mer -FFOM- est né de la rencontre de personnalités intellectuelles, politiques, artistiques et du monde associatif aux talents et aux compétences divers et variés, ayant pour volonté de réfléchir, contribuer et participer par toutes sortes d’actions au débat public sur toutes les questions relatives aux Outre-mer.

En 2016, l’Association Couleurs Karayb, dans un premier acte consacré aux Figures des Outre-mer, honorait ces Femmes, figures emblématiques du patrimoine caribéen, lesquelles prennent plus que jamais- au nom des valeurs de la République- leur part au panthéon de l’Histoire, d’abord locale puis nationale.

Quand les mots mis en musique, tracés autour de sons, fédèrent, réfléchissent et rassemblent pour faire sens, quand les histoires déposées à l’encre de griffonnages deviennent à leur tour héritages à léguer pour ne pas oublier, la texture devient vivante, s’incarne, se dit, se transcrit, et se transmet. Alors la mémoire peut se reconstruire.

Ainsi, aux traces enchevêtrées dans la tradition de nos sociétés ultramarines, où l’écrit n’est jamais convoqué et le silence souvent imposé, les matériaux recueillis ici et là dans les traces du souvenir portent témoignage. Aussi Figures de Femmes Totem d’Outre-Mer se veut être, plus qu’un travail de mémoire, une véritable exigence !

Rendez-vous ces 5, 6, 7 avril 2019 pour les Premières Assises Nationales des violences faites aux jeunes filles et femmes et aux femmes dans les Outre-mer !

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis lors, est née ma mission de contribuer à la création de véritables ponts entre l'Afrique, les Diasporas Africaines et les Afrodescendants Ultra-marins. Kamita Magazine est l'outil média qui apporte sa pierre à cet engagement personnel.

Mama Ayaba