Kamita Magazine

NYABINGHI la Lionne : la véritable origine de la Reine des reines Africaines

Derrière son nom, « Nyabinghi », qui veut dire la « victoire des Noirs » (Nya= Noir, binghi=victoire) dans la langue de la région de Kush, entre l’Egypte et l’Ethiopie actuel, se cache une histoire quelque peu compliquée.

On pense que le nom tient son origine d’un terme pour définir un mouvement contre les colons occidentaux dans le sud-ouest de l’Ouganda au milieu du 19ème siècle, et au début du 20ème. Ce soulèvement avait été mené par un groupe de femmes, dont la leader est une guérisseuse charismatique répondant au nom de Muhumusa, une vraie meneuse dans la lutte contre l’armée coloniale germanique. On dit qu’elle est possédée par l’esprit d’une reine amazone légendaire nommée Nyabinghi, et qu’elle se faisait aussi appeler Nyabinghi.

Lire aussi : Reine d’Afrique, Nandi, la mère de Chaka Zulu

Mais cette amazone qui possède Muhumusa a t-elle véritablement existé? Les historiens pensent qu’il s’agit d’une légende, car dans la pensée de certains Africains, il doit impérativement exister une Reine des Reines Africaine, une envoyée de Dieu et de son fils pour venger le peuple noir. Ils l’ont vu en la personne de Makeda, reine de Saba ou en l’Impératrice Candace. Pour les historiens occidentaux, tout cela n’est que fable et invention dans le but de se rassurer d’un salut imminent et divin, et les Africains persistent à croire que l’esprit de cette Reine des Reines prendrait possession de différentes femmes noires à travers les époques.

Cependant, nous allons voir que l’origine de Nyabinghi ne remonte pas à Muhumusa, ni à une reine amazone. Afin de vous aider à mieux cerner ce récit, il faut garder en mémoire que Nyabinghi est le nom commun porté par une série de reines guerrières africaines, mais qu’au fait, un seul esprit agissait en elles toutes. Et la première que l’histoire retient à voir été habitée par cet esprit s’appelait en effet Nyabinghi, raison pour laquelle celles qui ont suivi ce sont aussi faites appelées de la sorte.

Source : Natou Pedro Sakombi

Lire la suite de l’histoire de la Lionne Nyabinghi, sur : REINES & HEROÏNES D’AFRIQUE

Commentaires
Mama Ayaba