Kamita Magazine

Culture & Identité : l’éveil culturel, la f(r)acture du mépris ?

Lorsque par la Condescendance on fait fi de la pluralité des cultures dans une société multiple; quand par le mépris de leurs valeurs aux autres on les contraint par quelques tordus processus que ce soit à les emmener à adopter un mode de pensée qui n’est pas le leur, c’est multiplier tout gauchement et dans l’inconscience la plus totale des hypocrites contre soi-même… C’est l’Edito de Nasser Foly-Bébé !

On multiplie les hypocrites contre soi parce qu’on installe durablement une impasse tant qu’on croit pouvoir éluder l’autre dans sa nature profondes d’être en tant qu’élément ayant droit à l’existence, dans un Ensemble encore plus GRAND…

Pour le dire clairement, le phagocytage des autres consistant à transposer vers eux/elles des cultures ou des langues d’autres ailleurs, qu’il soit un acte volontaire ou « non-calculé » sera toujours un échec dans la finalité…

Lire aussi, l’Edito de Dreyfus Louyebo : en découdre avec l’Etat illégitime de la Diaspora Africaine voulue par George Tin

Aussi, peut-on dans ce cas d’espèce se surprendre à voir son Futur rebâti sur des compromissions si ce n’est un risque inconsidéré à perdre sa totale souveraineté en ne s’appliquant pas dans les délais à reconnaître ses propres erreurs de calcul???

Certes il est bien d’œuvrer par des calculs contestables en anticipant par une espèce d’auto-proclamation à se constituer « son » anthropologue à l’autre sans son aval ; mais feindre d’ignorer que cet autre soit doté des mêmes outils de fonctionnalités dont le plus probant en matière de créativité demeure le Cerveau, est un retour de bâton contre lequel on paye toujours cash…

Lire aussi : la Spiritualité dans les Arts Martiaux, cas du Danmyé en Martinique

Pour finir, il faut bien se le dire, la Sérénité élira toujours domicile chez « QUI » connaît sa Culture et connaît l’autre dans sa Culture.

Tandis que l’incertitude sera la compagne sur la durée contre « QUI » s’estime expert de l’autre, sans le minimum d’effort à le « vivre » que sous le prisme de l’exotisme

Commentaires

Nasser FOLLY-BÉBÉ

Mama Ayaba