Kamita Magazine

Les murs murmurent : Babetida Sadjo vous invite au théâtre, avec le coeur et les tripes

La très talentueuse comédienne Babetida Sadjo nous présente la pièce dont elle est l’auteure : les murs murmurent.

Du 14 juin au 25 juin 2016, Bruxelles va vibrer au rythme du lyrisme. En effet, la pièce de Babetida Sadjo se jouera dans les locaux du Théâtre La Samaritaine (sauf les lundi et les dimanche) à 20 heures 30. Il est important, voire indispensable de réserver vos places pour avoir le privilège de découvrir durant 1 heure, l’univers dans lequel vous plongera cette nouvelle héroïne contemporaine :

  • Réservation par téléphone au +32(0)2 511 33 95 ou
  • Réservation par e-mail : samaritaine@skynet.be

La comédienne et actrice vous attend avec impatience afin de partager des émotions, témoignages, un vécu personnel. Le 13 mai 2016, le site internet Divertir.eu lui a consacré une très belle interview. Nous en avons tiré 3 principales questions-réponses, en vous invitant également à lire l’intégralité de cette interview qui dévoile tout sur son personnage.

ENTRETIEN

Babetida Sadjo, vous jouerez dans la pièce Les murs murmurent en juin. Pouvez-vous nous la présenter ?

Les murs murmurent est un monologue que j’ai écrit sur l’absence du père, car c’est un sujet qui me touche et me pose questions, j’ai tenté de l’écrire sans concession, je l’ai écrit du point de vue d’une jeune femme moderne. Voici le pitch :

“Une femme arrive devant son père vu pour la dernière fois quinze ans plus tôt. Elle veut lui dire le manque de lui. Elle veut lui parler de l’abandon qui n’en finit pas de guérir. Elle arrive dans cet endroit où le silence des morts permet les paroles des vivants.

De reproches en déclarations d’amour, elle déroule le fil de sa vie vide de lui et remplie de blessures d’enfance. Elle attend une réponse à ses questions. Serait-il encore temps pour une rencontre entre père et fille ou le bruit du manque du père ne laissera percer que l’écho de celle-ci ?

Les murs murmurent les chants de notre enfance et le silence des pères. Les murs murmurent est une supplication à prendre la parole tant que les verbes articulent encore nos émotions. Les murs murmurent est un cri face au silence.”

Cette pièce est-elle tirée d’une histoire personnelle ou de faits réels ?

On part souvent de soi pour trouver la nécessité de dire, la nécessité d’écrire, donc oui en partie Les murs murmurent est inspirée de mon histoire personnelle. Mais vraiment en partie sinon je ne trouverai pas cela intéressant de parler de soi et uniquement de soi ; ça frôlerait selon moi, l’indécence.

Je me suis inspirée, pour créer le personnage, de beaucoup d’histoires de jeunes femmes, de mon entourage, des témoignages des filles qui n’ont pas eu la chance d’avoir un père ; j’ai observé leur comportements et puis je me suis lancée dans l’écriture, en laissant les choses me dépasser… en me laissant perdre le contrôle de ce qui jaillit de moi.

Existe-il des différences d’interprétation entre cinéma et théâtre ?

Il y a des tas de différences entre le cinéma et le théâtre ; mais la plus évidente pour moi c’est le fait qu’au cinéma, la caméra vient te chercher et au théâtre tu dois faire le mouvement vers les spectateurs à la manière d’une caméra, en dosant tes intensités.

Et puis au théâtre une fois les deux pieds sur le plateau, à moins de mourir sur scène, tu ne peux pas descendre tant que la représentation n’est pas terminée, j’aime sentir cette adrénaline là… La sensation de devoir tenir le fil de l’histoire de bout en bout sans pause, je suis accro à cette sensation de transe !

EN SAVOIR PLUS

L’intégralité de l’interview de Babetida Sadjo est disponible sur Divertir.eu.

Commentaires

Kamita Magazine

Mama Ayaba