Kamita Magazine

L’Ayurveda by Soulfood Supafood : Harmonie et Guérison au service de la Femme

Céline Baltide, martiniquaise aujourd’hui installée en région parisienne, est à l’initiative du concept holistique Soulfood Supafood. Rencontrée sur les réseaux sociaux, j’ai eu l’opportunité de participer au lancement de sa Détox  Ayurvédique « NIRAMA ». Quinze jours d’introspection synchronisés avec le solstice du printemps où ma créativité culinaire a connu un (r)Eveil sans pareil !

RENCONTRE 

Céline Baltide, quel a été votre parcours professionnel ?

Initialement, j’ai fait des études en gestion dans le secteur culturel et public et j’ai donc exercé différentes fonctions au sein de festivals, d’écoles d’art, des lieux culturels et même un bref passage au Ministère de la Culture. J’ai toujours été passionnée par les arts et eus très jeune l’envie d’être aux côtés des artistes pour leur permettre de diffuser leur travail. Après quelques années dans le secteur, j’ai toutefois perdu peu à peu le sens de mon travail, une sorte de désenchantement et j’ai donc commencé à m’interroger sur comment redonner du sens à mon travail et comment faire ma part dans la société autrement peut-être.

Après un travail d’exploration, je me suis reconnectée à deux de mes passions de jeunesse que sont la cuisine et la nature. Lors d’une discussion avec une amie, le sujet de l’Ayurveda est apparu. Je suis végétarienne et je cherchais une discipline où l’être humain serait pris dans sa globalité : corps, mental, émotions. Après cette discussion, j’ai débuté très rapidement mon apprentissage par la lecture de nombreux ouvrages sur le sujet puis j’ai intégré une école sur Paris pour approfondir mes connaissances. Je poursuis aujourd’hui cette formation tout en développant mes projets entrepreneuriaux avec Soulfood Supafood qui est un concept d’accompagnement holistique à l’image de l’Ayurveda, principalement destiné aux femmes actives qui veulent faire de leur santé et de leur bien-être une priorité.

A mes yeux, c’est une façon de les aider à prendre leur place dans la société, à s’exprimer, à se faire confiance pour qu’elles puissent développer tout ce qu’elles imaginent car c’est vraiment ce dont notre société a besoin aujourd’hui, des femmes fortes qui savent prendre soin d’elles sans nier leur énergie féminine tellement puissante et créatrice.

Lire aussi, Maître Sylvia Ebony : Fondatrice du SE YOGA, la voie absolue vers le cheminement intérieur

En quelques mots, s’il fallait raconter la belle histoire derrière Soulfood Supafood…

Soulfood Supafood a vu le jour en plusieurs étapes. Au départ, il s’agissait de mon blog sur lequel je partageais surtout mes découvertes sur l’alimentation et la santé. C’était en 2015 et j’étais encore salariée comme responsable administrative et financière d’un festival parisien de design. En 2016, j’ai intégré ma formation pour devenir éducatrice de santé en Ayurveda. Depuis juin 2017, je me consacre pleinement à Soulfood Supafood avec le lancement de mes services en constante évolution.

L’Ayurveda, c’est la connaissance de la vie ; le sujet est donc très vaste et je m’intéresse plus particulièrement aux soins des femmes et à l’alimentation, cela me permet de garder aussi une direction. Quand j’ai commencé à l’étudier, c’est vite devenu évident que je souhaitais continuer son exploration et partager avec le plus grand nombre. Cette découverte a été une chance incroyable car cela m’a permis de mieux me comprendre et de trouver ma place.

J’ai compris que j’avais un rôle à jouer pour créer l’harmonie que je souhaite voir dans le monde.

Nirama, la détox ayurvédique selon Soulfood Supafood

Comment décririez-vous votre vision d’entrepreneure holistique ?

Ma vie et mon entreprise sont très liées. C’est un alignement qui se produit de façon continue et qui me permet d’être pleinement moi au quotidien, c’est une liberté qui m’est précieuse et que je chéris. Dans mon parcours d’entrepreneure, il y a beaucoup d’essais pour  voir ce qui est utile aux personnes qui font appel à moi et aussi ce que j’aime. C’est une voie de développement personnel qui est aussi enrichissante qu’exigeante. Devenir entrepreneure est de toute façon un travail important de développement personnel mais dans le domaine du bien-être, c’est d’autant plus nécessaire de se questionner sur son identité, ses envies, ses forces, ses blocages, …

Dès le départ, je savais que mon activité se ferait en partie en ligne (consultation, accompagnement, programmes, cercles de femmes) car cela permet de toucher plus de monde en m’affranchissant de contraintes géographiques et horaires. J’aimerais que mon message puisse voyager grâce aux moyens de communication dont nous disposons aujourd’hui mais je travaille aussi en présentiel en proposant des soins corporels et énergétiques, des ateliers de cuisine.

Lire aussi, NDOLO TOUCH : le concept gastronomique Afro Vegan en France créé par une talentueuse auto-didacte Guadeloupéenne

Présentez nous le concept de Détox Ayurvédique « Nirama »…

Nirama est un accompagnement en ligne pour mettre en place un protocole de détoxification du corps et de l’esprit pendant 15 jours en suivant les principes de l’Ayurveda. Ce sont donc des vidéos, des recettes et des fiches pratiques qui permettent d’être autonome dans ce protocole. C’est un projet qui me semblait coller à l’énergie du Printemps mais qui reste toujours d’actualité quelque soit la saison car nous pouvons avoir régulièrement besoin de faire une sorte de « reset » de notre organisme. Soutenir notre corps dans l’évacuation des toxines, c’est ce que permet la monodiète Nirama. J’ai cherché à moderniser les protocoles ayurvédiques afin qu’ils soient plus facilement adaptables à toutes dans notre quotidien.

Une détox physique & spirituelle pour Ndolo Touch : la 1ère Super Lune Bleue de 2018 jumelée avec une éclipse solaire !

Parlant du printemps, ce solstice de printemps avait une signification particulière à mes yeux, puisqu’il était synchronisé avec un rare phénomène lunaire attendu depuis 150 ans par les passionnés de ce bel astre. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme et de gratitude que j’ai rejoint le groupe de participantes à la 1 ère édition de Nirama. Lors de cette détox ayurvédique, vécue de l’intérieur, j’ai été marquée par votre savoir-faire ET savoir-être à l’attention du groupe de femmes, pour la plupart novices dans ce domaine. Pour approfondir cette introduction à l’Ayurveda, quels services à destination de la Femme proposez et conseillez-vous ?

Merci beaucoup, cela me touche ces retours car j’ai vraiment à cœur de transmettre des clés qui permettront à chacune d’agir durablement pour son bien-être. Actuellement, je propose un accompagnement personnalisé sur 3 mois pour soutenir celles qui souhaitent mettre en place de nouvelles habitudes, prendre soin d’elles et surtout apprendre à se reconnecter à leur corps. Je pratique également des soins corporels (massages, cupping, réflexologie plantaire ayurvédique) à destination des femmes y compris femmes enceintes et des bébés ainsi que des soins énergétiques (marmathérapie).

Je propose également des soins et bénédictions de l’utérus qui sont des protocoles qui ne font pas partie de l’Ayurveda mais que j’ai souhaité intégrer à ma pratique car je veux travailler à l’harmonisation des énergies féminines pour aider à dépasser, soigner les traumatismes et les souffrances liées à l’histoire personnelle ou transgénérationnelle. Je connais le poids de l’Histoire dans nos cultures notamment et ces conséquences dans les sociétés et la place de la femme. C’est ma façon d’apporter ma pierre à l’édifice de l’équilibre masculin/féminin en chacune et dans le monde. J’anime également des ateliers de cuisine ayurvédique et végétale où j’aborde les principes de la diététique ayurvédique selon différentes thématiques (constitution, déséquilibre, saison, type de repas).

Pour finir, Céline Baltide, un mot sur vos projets et perspectives  à venir ?

Au début du mois de mai, je ré-ouvre les portes du cercle de femmes LUNE NOIRE que j’anime et mes ateliers de cuisine se poursuivent avec des dates en mai et juin à Montrouge et Montpellier.

J’ai également prévu de partir en Inde pour approfondir certains sujets et je poursuivrai ma formation à mon retour en phytothérapie ayurvédique. Je fonctionne à l’intuition, j’écoute ma voix intérieure et j’ai souvent la sensation que je suis guidée, mes offres évoluent donc en fonction de cela. Cela sonne un peu mystique mais je crois sincèrement que j’offre le meilleur de moi-même ainsi.

 

Retrouvez Céline sur son blog Soulfood Supafood et sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram 

Commentaires

Ask Ayaba

Mama Ayaba