Kamita Magazine

Shelly Mayanda, la créatrice Kongolaise, Fondatrice de la marque de mode NDOZI

Belgo-italienne originaire du Congo, Shelly Mayanda fait partie de ces nombreux Talents entrepreneures qui redonnent Fierté au continent Africain ! De la Belgique où elle réside, la jeune créatrice a livré une interview exclusive à Gloria Ebatha, rédactrice pour Kamita Magazine.

 

RENCONTRE

Shelly Malanda, vous êtes la Fondatrice de telle Ndozi . Pouvez-vous nous dire de quoi s’agit-il concrètement ?

Source image instagram : @ndozicongo

Ndozi signifie rêve en Kikongo, une langue parlée en République du Congo. Depuis ma plus petite enfance je rêvais de lancer une marque de mode. Ndozi naît de ce rêve, ainsi que de l’envie de valoriser l’art Kongo dans un premier temps, et africain de manière plus générale.

Il s’agit d’une marque d’accessoires de mode, sac panier et Liputa (pagne) en soie dans un premier temps, mais nous travaillons déjà sur de nouveaux accessoires pour les saisons prochaines. La particularité de Ndozi est de s’inspirer de l’artisanat traditionnel Kongo pour imaginer des pièces adaptées à la femme chic et moderne du 21ème siècle. Nous essayons de travailler au maximum avec des congolais, qu’ils vivent entre les deux Congo ou ailleurs.

Qu’est ce qui vous a motivée à faire ce pari en tant qu’Entrepreneure ?

Il faut dire que j’ai eu la chance de baigner dans l’entrepreneuriat depuis mon enfance ; mes parents sont entrepreneurs, ils m’ont transmis la passion de travailler pour ses propres projets. Je ne dirai pas que nous avons fait un pari, pour moi c’était évident que je le ferai tôt ou tard ! C’est de cette façon que je m’épanouis le mieux dans mon travail, j’ai besoin de liberté.

Vous avez certainement rencontré des difficultés dans votre parcours. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Et qu’est ce qui vous a aidée à surpasser ces obstacles ?

Le premier challenge que nous avons rencontré est la communication avec les artisans vanniers. Même en y mettant toute la bonne volonté, il faut arriver à transmettre une vision, à embarquer les artisans dans votre aventure, dans votre rêve, ce n’est pas évident. L’aspect monétaire les motive évidemment mais ce n’est pas suffisant.

D’autre part, l’artisanat et la mode ne répondent pas au même niveau d’exigence et de qualité, et sur ce point nous essayons d’être très exigeants et rigoureux. Là encore c’est un travail sur le long terme ! Nous avons la chance de travailler avec des artisans talentueux, et humainement c’est enrichissant.

Après plus d’un an et demi de collaboration, on se comprend de mieux en mieux, et d’ailleurs on ne discute plus uniquement boulot. Ce sont des amis, des partenaires.

Les clés pour surmonter ces obstacles ? Humilité, rigueur, beaucoup de communication, et de nombreuses heures passées sur WhatsApp. C’est un outil exceptionnel pour communiquer, envoyer des photos etc. Surtout quand on est à distance. Nos artisans sont tous hyper connectés et ça fait du bien.

Source image instagram : @ndozicongo

Quelle est la Particularité de la Marque NDOZI et de vos produits ?

Nos produits mettent en valeur la culture congolaise avant tout, « K »ongo  entendu au sens large. Les sacs paniers tissés en liane résultent d’un savoir-faire que nous avons depuis des siècles. Le raffia provenant des palmiers, la liane très solide qu’on trouve en forêt, ce sont vraiment les matières qui nous caractérisent.

Cette année, nous avons également lancé nos Liputas en soie pure. Le Liputa chez nous c’est le pagne qu’on met pour s’habiller, sur la tête ou encore dans la maison. Le pagne à tout faire. On peut le retrouver autant sur les hanches des mamans le week-end pour aller au marché, que pendant les mariages et autres cérémonies.

On souhaitait le revisiter avec une matière un peu différente (la soie) et des motifs inspirés d’anciens royaume du Kongo. Le Kala Kala « ancien » en lingala est inspiré du royaume Kuba de République Démocratique du Congo. Ebale « fleuve » est inspiré des dessins la tribu Mbuti.

Comme dans chacun de nos projets, nous prenons l’existant et nous y ajoutons notre touche afin d’inscrire la marque dans notre univers. Les anses des sacs Ndozi ont été créées spécifiquement en collaboration avec un tailleur congolais, les designs des Liputa ont été réalisés par ma soeur et moi, et numérisés par un professeur de dessin congolais.

Pour les lecteurs et lectrices de Kamita Magazine qui seraient intéressés, où et comment Peut-on se procurer vos créations ?

Toutes nos créations sont disponibles en ligne sur notre site web (détails en fin d’article).

Des projets à venir  ?

Nous travaillons déjà sur de nouveaux modèles qui sont disponibles la fin d’année 2019… Nous préparons également des meet-up cette année 2020, notamment à Paris, afin d’aller à la rencontre de nos différentes clientes.

Source image instagram : @ndozicongo

 

INFOS PRATIQUES

Page Facebook : Ndozi Congo
Instagram : @ndozicongo
Site Web : www.ndozicongo.com

 

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis ce jour, j'ai découvert, à l'instar de ce qu'invite à faire Frantz Fanon, ce que serait désormais ma Mission ici-bas...

Mama Ayaba