Kamita Magazine

Focus VIP : « MBOTE », la marque de boisson énergisante créée par la pétillante Suzy Joly

Originaire du Congo, résidant en Île de France, Suzy Joly est une jeune femme au dynamisme remarquable. Son parcours de vie jonché d’obstacles divers n’a pas suffi à la dissuader de se lancer dans cet incroyable défi entrepreneurial. C’est ainsi sous la nouvelle casquette de Fondatrice de la marque de boissons « MBOTE », qu’elle nous fait l’honneur d’être l’invitée Prestige de notre rubrique Focus VIP !

Sa formation de BTS assistante de gestion lui a permis de travailler durant une dizaine d’années dans des établissements financiers. Plus précisément dans les marchés financiers et dans une société de négoce de matière 1ére en tant que gestionnaire back-office.

Mais aujourd’hui, Suzy Joly a changé de secteur professionnel en rejoignant la Caisse des retraites. Sport et cuisine font partie de ses principaux hobbies. A l’instar de ses boissons, cette dame au regard pétillant porte fièrement ses idées et assume certes avec modestie, ses hautes ambitions.

ENTRETIEN

Suzy Joly, Vous êtes la fondatrice de la marque de boissons « Mboté ».  Quelle a été votre motivation de départ ?

Soirée So Art. Les boissons MBOTE étaient présentes !

Le choix des boissons est un coup de cœur ! J’adore les boissons énergisantes depuis de nombreuses années, c’est pour cela que j’ai choisi de me lancer dans ce type de produits en particulier. Et étant maman de 2 enfants j’ai pensé qu’il serait intéressant de proposer également un produit pour les personnes ne consommant pas de boissons énergisantes.

J’ai constaté que les Energy Drink proposées en canettes avaient un visuel très masculin, très sombre, or il s’avère que de nombreuses femmes en consomment également. J’ai donc choisi de casser les codes couleurs afin de proposer un visuel plus flashy. Je ne dis pas que la marque de boissons MBOTE propose des produits spécifiques à la clientèle féminine, mais j’avoue faire, aussi, un clin d’œil aux femmes.

MBOTE offre deux gammes de boissons : énergisante et multifruits. Les boissons énergisantes offrent deux choix : une version originale et une version à base de jus de fruits rouges. La gamme de fruits rouges est aux extraits de gingembre. J’ai souhaité mettre des saveurs exotiques pour faire un rappel à nos saveurs africaines.

A ce jour les points de distributions en IDF sont les suivants :
-Raspail Market 72 bd Raspail 75006 Paris
-Franprix chemin de Savigny 93270 Sevran
– Epicerie du 162 grande Rue 93250 villemomble
Et vente en ligne avec livraison sur toute la France sur le site de Miamland

Il faut aussi préciser que je ne fais pas de vente direct aux particuliers, hormis pour les événementiels, mon seul contact est avec les distributeurs. J’en profite pour lancer un appel « à tout distributeur intéressé, n’hésitez pas à me contacter ».

« Mboté » en lingala signifie « bonjour ». Le choix du nom de la marque est-il une façon pour vous d’internationaliser en même temps votre produit ? Le rendre accessible à toutes les communautés ?

Il faut dire que le choix du nom MBOTÉ me tient particulièrement à cœur, de par mes origines congolaises. S’internationaliser serait l’idéal ! Mais à ce jour proposer un produit à consonance africaine n’est pas chose facile. Il faut y croire, d’autant plus que les boissons MBOTÉ sont de qualités égales aux grandes marques. Ce serait une fierté que les autres communautés se laissent, elles aussi, tenter.

Les boissons MBOTE disponibles au magasin Franprix à Sevran

L’on sait que l’un des leaders mondiaux et peut-être le plus connu est Red Bull. Vous imaginez-vous dans quelques années avoir une réussite pareille que ce géant ? Que vous faudrait-il pour transformer ce rêve en objectif réalisable….

Comme vous le rappelez à forte raison, Red Bull est aujourd’hui le numéro 1 des boissons énergisantes. Mais je m’engage d’ici quelques années à faire également de la marque de boissons MBOTE, le Leader dans son secteur !

Le grand défi repose, je crois, dans la communication ; si l’entreprise parvient à se doter d’une communication efficace et efficiente, en plus des distributeurs et des médias qui croient au potentiel de la marque, en positionnant MBOTÉ dans leurs rayons, je suis persuadée que les consommateurs répondront présents. Pour le moment, j’y vais pas à pas car tout ce travail demande une bonne logistique, des locaux, et des employés. MBOTE c’est encore une toute petite équipe. On essaie de ne pas trop s’enflammer pour le moment.

Lire aussi
ZOOM Ask Ayaba, que la lumière soit, et la Nooru Box fut !

Dans le magnifique espace Lys Thé Ratures à Boulogne-Billancourt à Paris, rendez-vous professionnel a été pris entre Suzy Joly, la Fondatrice de la marque de boissons MBOTE, et le journaliste Ralf Touomi.

En tant que cheffe d’entreprise d’origine africaine, quel est selon vous le plus grand risque : lancer une marque de boisson dont le produit est largement connu par les Afros, ou bien lancer une marque de boissons dont le produit est largement consommé par les européens…

Il faut se le dire clairement, sans se mettre des gants ! Se lancer est déjà en soi un risque réel. On ne sait pas si notre projet va marcher ou s’il sera un échec. Après, j’ai envie de dire qu’il faut être stratégique en choisissant la cible que l’on veut atteindre. Personnellement quand on se lance dans la création de boissons, le but est d’atteindre un maximum de consommateurs, qu’il s’agisse du public Afro, européen, asiatique, etc.

Femme à part entière, femme africaine, femme issu de la Diaspora… en créant la marque de boissons « MBOTE », c’est aussi, un peu, votre façon à vous de prendre position face aux obstacles ? 

Tout d’abord, il faut bien rappeler que peu importe le sexe, l’origine ou la nationalité, imposer une nouvelle marque de boisson dans les commerces est loin d’être évident. La concurrence est rude et les distributeurs ont du mal a accepter une marque inconnue.

En 2017, il est terrible d’entendre dire par des professionnels que le produit n’est pas commercial, ou encore recevoir des refus, arguant que notre produit est « exclusivement dédié pour les Noirs »,  dû au simple fait que notre marketing visuel a  exposé sur la canette, une tête de femme portant une coupe afro. Il y a donc ce plafond de verre qui encore aujourd’hui veut limiter la femme dans ses ambitions. Nous « n’aurions »donc ni le droit ni la légitimité de faire aussi bien qu’un homme.

Et en étant une femme noire en France, ce dont je suis fière, il faut se battre deux voire trois fois fois plus pour se faire respecter et entendre. A ce jour, les femmes noires qui entreprennent manque de visibilité dans leurs activités ; ce qui est dommage car beaucoup d’initiatives sont entreprises par nous et pourtant bon nombre continuent de rester encore à l’ombre des médias.

Lire aussi
La ruée vers l’or, PME & banques françaises à l’assaut de l’Afrique

On est bien d’accord que la marque vise une clientèle internationale. Cependant, quelle place occupe le public Afro dans votre stratégie marketing, et que faites-vous en particulier pour convaincre ce public versatile, à la fois très consommateur mais aussi complexe…

En effet le public Afro (Afrique & Outre-mer) est très consommateur mais également très complexe ! Certains critiques affirment qu’il aura par exemple une préférence d’achat pour les produits autres qu’un produit créé par un Talent Afro. J’avoue que dans mon entourage, j’ai malheureusement eu à rencontrer ces ces exemples. Mais je tiens également à dire que cette minorité médiocre, certes qui fait grand bruit, ne représente pas la majorité excellente, mais toujours plus silencieuse. La gageure est d’éveiller cette majorité.

Et  pour la convaincre, il s’agit selon moi de miser sur la publicité et sur le bouche à oreille. Je pense que nous les Afros, avons ce manque de confiance entre nous et avons du mal à nous dire qu’un des nôtres peut faire aussi bien qu’une autre marque plus connue, en général des marques européennes ou asiatiques. Aux chef(fe)s d’entreprise, entrepreneur(e)s, de faire changer les mentalités en continuant à proposer des produits de qualité.

« Femme de pouvoir » ! Que signifie pour vous « pouvoir » ? Quel lien faites-vous entre femme et pouvoir ? Quelle différence faites-vous entre le pouvoir féminin et le pouvoir masculin ?

Selon moi, le pouvoir est la capacité que l’on a pour maîtriser sa vie. La femme donne la vie en enfantant, elle est capable et doit gérer son foyer, son travail, être à la hauteur sur tous les fronts. Donc je considère qu’elle a ce pouvoir qui lui permet de tenir bon bien que la vie est loin d’être facile tous les jours.

A mon sens, le pouvoir masculin est acquis par l’image que représente l’homme contrairement à la femme qui doit s’imposer pour obtenir ce pouvoir et se faire entendre.

Lire aussi
Focus VIP, Djeynaba N’Diaye, Fondatrice de la marque « NANDI », gamme de collants conçus et adaptés au peaux foncées et métissées

Si même la nature fait confiance aux boissons MBOTE…

Derrière la Cheffe d’entreprise, visionnaire et ambitieuse, se trouve également une mère de famille comblée…

J’avoue qu’il n’est pas facile d’être mère et cheffe d’entreprise. On est moins disponible pour ses enfants mais il faut essayer de trouver un juste milieu. Mes enfants sont très fiers quand ils voient le mal que je me donne pour la réussite de mon projet. Je dirai qu’ils sont mon premier soutien.

Pour finir, s’il fallait mettre en lumière trois autres marques créées également par des Talents de la Diaspora Afro, que vous appréciez personnellement, qui recommanderez-vous ?

– « NANDI » et sa créatrice, Djeynaba N’Diaye. J’adore son concept de proposer des collants conçus et adaptés  pour les femmes à peaux foncées et métissées.

– Matinik photos restos, de Claude Nirde. Un site qui permet de découvrir les restaurants de Martinique en photos et géolocalisés

– BLTV et sa fondatrice, Lhoryndha Charlène. Une web-TV qui veut mettre mettant en avant les projets de la communauté afro-caribéénne.

 

INFOS PRATIQUES

Miamland, grossiste et distributeur de la marque de boissons MBOTE

Commentaires
Mama Ayaba