Kamita Magazine

Focus VIP : Célina Mundigayi, cheffe d’entreprise & Fondatrice de la structure B’minds Events

Femme passionnée et dynamique à l’instar de nombreuses autres femmes issues des Diasporas Afros, elle s’est donnée pour mission de contribuer à la revalorisation de ces talents invisibilisés. Fondatrice de B’minds Events, Célina Mundigayi est l’invitée prestige de notre rubrique, Focus VIP !

D’origine congolaise, mariée, Célina Mundigayi réside en région parisienne. Commerciale de formation,  elle est titulaire d’une licence en communication marketing. Elle a durant deux ans travaillé en tant que chroniqueuse pour une web/tv ; puis a pratiqué un emploi de manager avant de quitter cette entreprise et se fixant un nouveau défi, monter sa propre entreprise. C’est ainsi qu’a vu le jour la structure : B’minds Events.

Depuis un an maintenant, elle est Cheffe d’entreprise dans l’événementiel et communicante ; en parallèle à cette activité, elle suit actuellement une formation de journalisme.

RENCONTRE

Célina Mundigayi, avant de débuter cette interview, y a-t-il une anecdote que vous souhaiteriez partager à nos lecteurs et lectrices ?

Volontiers. Je vous livre une anecdote personnelle que j’ai trouvé au final plutôt marrant. Un soir, étant malade je me rends à l’hôpital. Je précise que nous sommes une famille très proche donc tout le monde est présent. J’avais des examens à faire à 18 heures. Après de multiples examens l’infirmière m’installe dans un box le temps que le brancardier vienne me chercher pour me conduire dans ma chambre où toute ma famille m’attendait. Sachant que j’étais malade et très fatiguée je me suis endormie.

À un moment je sursaute et je n’entends plus aucun bruit. Je descends du lit et j’ouvre la porte. Le couloir était dans le noir il n’ y avait que les lumières de secours qui étaient allumées. Au loin j’entends des voix. Je décide de suivre le bruit j’arrive et je vois deux infirmiers qui crient on me voyant. La dame me dit : « qu’est-ce que vous faites ici ? Je lui réponds que je suis venue pour mes examens!

Affolée, elle prend le numéro de mon bracelet et contacte le service ou j’étais affectée. Elle était en colère et dit à son collègue en chuchotant : ils l’ont oubliée. Moi je ne comprenais rien, je n’avais pas vu le temps passé donc pour moi, rien de très grave. Ils m’ont ramenée en bas et là je vois toute ma famille décomposée… d’autres en pleurs, la sécurité, toute une équipe, une foule pas possible.

Ma famille avait fait un scandale, ils avaient appelé la police : « leur fille était perdue dans l’hôpital » et personne n’était capable de me retrouver. Et quand j’arrive dans ma chambre tout doucement, il est quelle heure ? On m’a répondu : il est 1 heure du matin, tu es partie depuis 18 heures, tout le monde te cherchait. C’était la réponse, glaciale, de mon frère qui était très en colère (rires). Personnellement à ce moment-là j’étais dans un autre monde, mais tout c’est bien terminé. Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui je suis très vigilante sur tout. (Rires)

Parlons de B’minds Events. Concrètement, de quoi s’agit-il ? En restant sur les réseaux sociaux, on peut aussi évoquer « La Diaspora Africaine Ambitieuse et ses amis ». Un groupe dont vous êtes également à l’origine…

Tout d’abord, je vous remercie pour cette opportunité… Il faut donc savoir que je suis Fondatrice et co-dirigeante de B’minds Events, une structure qui organise des événements professionnels et propose des services en lien avec l’Afrique et l’entrepreneuriat. Elle promeut également l’auto-entrepreneuriat et accompagne les porteurs de projet (aussi bien en Afrique qu’auprès des membres de la diaspora) dans leur création d’entreprises.

J’ai grandi en Europe, mais j’ai toujours eu un attachement pour l’Afrique depuis toute petite. Après des vacances au pays, retour à la réalité. Je suis revenue de ce voyage bouleversée, déterminée, et les étapes de la vie m’ont poussée à me tourner vers les autres, aider, comprendre, promouvoir et encourager. Pendant ce voyage, je voyais des personnes vivre dans de mauvaises conditions ; je me disais : mais pourquoi tant de souffrance, de pauvreté, difficultés, maladies ? Plein de questions que je me posais continuellement. A un moment, je me suis dit : Non ! Je devais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice et contribuer aux changements que je voulais voir.

Après toutes ces réflexions j’ai eu l’idée de créer : « La Diaspora Africaine ambitieuse et ses amis ». Une plateforme qui mettrait en visibilité des entrepreneurs africains talentueux, situés partout dans le monde, ainsi que des entrepreneurs d’autres continents qui souhaiteraient également investir en Afrique. Sur ce groupe, chacun a la possibilité de présenter son entreprise, faire de la publicité, partager son événement, partager son état d’esprit. Se créer également un réseau d’entrepreneurs au-delà des frontières.

Lire aussi
Focus VIP : Alexandra, Fondatrice de la marque Aullyn Cosmetics

à l’extrême droite, Célina Mundigayi, Fondatrice B’minds Events

La Diaspora Africaine occupe donc une place privilégiée dans vos engagements… 

Tout à fait ! Cette Diaspora a une place très importante pour moi. L’Afrique est toujours perçue comme un continent à risque. Risque sécuritaire, risque politique, risque de changement. Toutes sortes de risques sont mises en avant pour empêcher les investisseurs les plus frileux. Pourtant, beaucoup franchissent le pas et en récoltent les bénéfices au-delà même de leurs espérances. L’Afrique est la région économique qui a la plus forte croissance au monde. C’est le bon endroit pour investir. C’est un continent riche tant elle regorge de sources naturelles.

Il faut d’abord souligner le fait que bien qu’il soit véridique que l’Afrique est riche à travers ses ressources naturelles, mais ces dernières sont exploitées par des compagnies étrangères qui le plus souvent n’apportent pas grand-chose à l’économie nationale. Ces entreprises profitent d’une main-d’œuvre abondante et moins chère et une faible pression fiscale pour réaliser de gros chiffres d’affaires au détriment de nos États. Et le plus souvent, elles ne transforment pas leurs produits sur place, produits qui seront revendus aux Africains beaucoup plus chères après transformation à l’extérieur. Après introspection, je crois pertinemment  qu’aujourd’hui, les entrepreneurs Africains feront l’histoire du continent.

Quelle signification se cache derrière ce nom choisi « Bminds Events » ? Et qu’est-ce qui fait votre originalité comparée aux autres Agences d’événements également crées par d’autres Talents de la Diaspora Afro ?

A l’origine, le nom était « Peace of minds Events » qui signifie Evénements de tranquillité d’esprit. Je suis croyante et je cherchais un nom qui puisse avoir une signification réelle sans avoir une connotation religieuse. Puis je suis partie sur l’idée avec l’aide d’une amie de B’minds Events, avec pour le « B » un rappel à mon nom de jeune fille, ainsi que…Bantou.

Aujourd’hui sincèrement je ne cherche pas à être originale ou être meilleur qu’une autre entreprise africaine ou créée par des Africain(e)s. Newton disait : « les hommes construisent trop de murs, et pas assez de ponts ». Ma devise  est d’opter davantage pour une « coopétition » ; faisant de nos concurrents, des alliés. Même si je le conçois, que la concurrence reste bénéfique pour nos entreprises.

Quelques noms de femmes et d’hommes de cette « Diaspora Africaine et ambitieuse » qui ont crée leur entreprise et valorisent positivement ce riche continent…

Patience Ngoba Mushidi, alias Patty Debundes, Coach de vie, conférencière, écrivaine

Vous comprendrez certainement qu’il me serait très difficile aujourd’hui de sélectionner des noms d’entrepreneurs à travers la Diaspora Africaine Ambitieuse et ses amis, car ils sont tous talentueux. Ils m’encouragent et je tire mon inspiration de chacun de leurs parcours.

Toutefois, pour vous donner une réponse, quelques uns de ces entrepreneurs que je souhaiterais mettre en lumière sont : Patience Ngoba Mushidi (Patty de Bundes), Priincess Tchassi, l’entreprise Kifsa Kifsa, Farida Akadiri et Aïda Diop. Si j’ai un mot qui globaliserait ces 5 entrepreneurs, ce serait : Détermination !

Pour finir, quelle actualité vous a marqué ces dernières semaines ? Et le dernier livre que vous avez lu ?

Les attentats m’ont énormément marquée ces dernières semaines. Le dernier livre que j’ai lu « Entreprenante Afrique » un livre de Jean-Michel Séverino, Jérémy Hajdenberg.

Commentaires