Kamita Magazine

Elles nous inspirent : Jessica Makosso, Fondatrice du Réseau des Femmes Inspirantes

De nationalité congolaise, résidant en France, Jessica Lange Makosso est une jeune auto-entrepreneure, Fondatrice du Réseau des Femmes Inspirantes. Entre Congo et France, celle qui aime les voyages, la musique et le cinéma nous fera donc voyager dans cette belle interview qu’elle nous a consacré.

ENTRETIEN

Jessica Makosso, avant de débuter, que peut on savoir en quelques mots sur vous ?

9 mars 2018, deuxième édition Saisis ta Destinée

Effectivement, je suis Jessica Makosso (rires). Née au Congo Brazzaville dans la capitale économique Pointe-Noire. Un pays qui m’a non seulement vue naître mais aussi vu grandir, parce que j’y ai passé tout mon cursus scolaire du moins jusqu’à ma licence. J’ai une expérience professionnelle de plus de 7 ans dans le domaine commercial ; j’ai travaillé dans différents secteurs tels que les télécoms, le pétrole, le mobilier et la logistique. C’est seulement en 2016 que je démissionne de mon poste d’attaché commercial pour reprendre mes études en France.

En arrivant en France, je commence un Master en Management des Unités opérationnelles et passe des stages dans un secteur qui m’a toujours plus : le secteur de la mode. J’ai donc la chance de faire des stages dans les grandes enseignes de Luxe de Paris à l’instar des Galeries Lafayette et Printemps. Mais tout de suite je me rends compte que je ne pouvais pas atteindre mes objectifs professionnels en restant dans ce secteur. Et aussi, certaines circonstances de la vie font à ce que je me retrouve Fondatrice du Réseau des Femmes Inspirantes et auto entrepreneur au lieu d’être en Master2. Ce qui n’était pas du tout prévu au départ.

J’avoue que même si les choses ne se sont pas faites dans l’ordre que j’avais planifié, je reste optimiste parce qu’elles se font quand même et c’est au delà de mon entendement. Ma principale qualité: Audacieuse. Mon réel défaut: perfectionniste

Militante associative auprès notamment de la mise en lumière de l’engagement féminin. Brièvement, que pouvez-vous nous dire de l’association des Femmes Inspirantes dont vous êtes la Fondatrice ?

L’Association des Femmes Inspirantes est une plateforme qui valorise les actions faites par les femmes et aussi un Réseau de Networking Féminin; l’objectif principal est de sensibiliser les femmes sur la prise en conscience de leurs talents et de leur savoir faire afin de les transformer en des business rentables et impacter le monde.

La 2ème édition « Saisis ta Destinée » s’est faite au Congo Brazzaville en Mars dernier parce que dès la création de ce réseau, il a été noté que les activités de sensibilisation ne s’arrêteront pas en Europe mais aussi en Afrique et étant Congolaise la charité bien ordonnée commence chez soi.

Vous faites partie des nombreux talents entrepreneurs également mis en lumière par Kaefra France, le réseau de professionnels et d’entrepreneurs africains et européens en France. Quel retour pourrez-vous nous faire de cette expérience, et un mot sur Esther Fotse, la Fondatrice de ce Réseau ?

Lors de la 6ème édition des Apéro’preneurs à Paris, de gauche à droite : Jessica Makosso, Fondatrice du Réseau des Femmes Inspirantes et Esther Fotse, Fondatrice du Réseau KAEFRA !

Kaefra, un très beau concept qui met en lumière les jeunes entrepreneurs et qui permet de développer son réseau professionnel. J’ai rencontré Esther pour la 1ere fois à la 1ere édition de mon événement à Paris. Il faut aussi dire que toutes les deux, l’on se suivait déjà sur les réseaux sociaux. Son discours et surtout son attitude est ce qui m’a beaucoup surprise car elle était en phase de convalescence à une période donnée car elle sortait d’une maladie, mais elle s’était donnée la peine de venir assister à un événement que j’avais organisé. J’en fus vraiment très touchée… Que dire d’autres sur Esther, sinon que c’est une femme battante et Inspirante.

Derrière l’engagement associatif et cette promotion du leadership féminin, peut-on avoir votre avis de femme sur les questions économiques notamment s’agissant du secteur agro-alimentaire et de la production en Afrique ?

La production participera au développement économique du continent, non seulement elle va créer des emplois ce qui entraînera directement l’augmentation des revenus des africains, elle va aussi réduire le montant des importations des produits alimentaires s’élevant à 65,8 milliards de dollars. Plus qu’un désir, j’ai la ferme conviction que mon Afrique se relèvera par l’auto-alimentation. J’y crois fortement car je sais qu’elle en a les moyens.

Des projets personnels et professionnels à nous révéler en exclusivité ?

Alors là pour le coup, Kamita Magazine a la primeur de l’exclusivité ! La naissance de ma structure événementielle en France. J’ai donc mis en place une entreprise spécialisée dans le conseil en stratégie événementielle et dans l’organisation des eévénements professionnels. La société s’appelle KOJES EVENTS.

Pour finir, le dernier livre d’un auteur africain que vous avez lu ou le dernier film africain que vous avez regardé ?

Il ne s’agit pas d’un film Africain mais c’est un film qui représente la suprématie Africaine dans le futur (WAKANDA). L’expliquant ainsi, je suis certaine que cela vous dit quelque chose. Effectivement ce qui est évoqué est « Black Panther ». Un film qui m’a fait rêver.

Commentaires

Ralf Touomi

Originaire du Cameroun, j'ai fait la rencontre et découverte des Antilles par la Martinique en 2012 dont je suis tombé amoureux. De là, naquit ma mission de créer un média Afro qui ferait cette passerelle entre l'Afrique, ses Diasporas et les Outre-mer. Kamita Magazine c'est donc ma vision d'un journalisme engagé pour la valorisation de l'Afrique et des Afrodescendants quels que soient leur lieu de résidence.

Mama Ayaba