Kamita Magazine

Beloved Motherland, une initiative de Marta Lemb : l’événement culturel qui ravive l’Art et revigore la créativité africaine

Après une première édition couronnée de succès, Beloved Motherland le nouveau rendez-vous des créateurs et artistes africains issus de la diaspora s’apprête à lancer la saison 2 de son ambitieux combat !

Portant l’association du même nom, Beloved Motherland ( patrie bien-aimée en français, ndlr) est un événement culturel – dont la première édition s’est tenue le 7 décembre 2019 à la Bellevilloise de Paris – qui promeut le talent des jeunes artistes et artisans créateurs d’origine africaine.

Ce grand rendez-vous de l’Afrique dans la cité parisienne met ainsi en lumière la créativité africaine sous toutes ses formes. Qu’il s’agisse de la musique, de la danse, de la mode ou de la peinture, tout y passe pour rendre cette journée dédiée au continent noir, inoubliable et enrichissante pour les spectateurs

les créations de Nattykong
les créations de Nattykongo

Nous voulons présenter au grand public, des africains fiers de leur culture et de leurs racines

Cet événement grandeur nature se donne pour principale mission d’éloigner des esprits, tous les clichés ayant trait à la culture africaine. Lors de sa grande première en décembre dernier, cette initiative portée par une jeune entrepreneure camerounaise avait permis à cinq nationalités dont : 3 congolais, 2 camerounaises, 2 sénégalaises, 1 malien, 1 burkinabé, et même des afro-américains et européens de se côtoyer sur scène mais surtout de rivaliser d’imagination pour offrir au public tout ce que l’Afrique possède de plus beau et de plus précieux.

Pour Marta Lemb, la promotrice de ce projet, il s’agit de « présenter au grand public des africains fiers de leur culture, de leurs racines ». Le Beloved Motherland, c’est la rencontre des africains qui créent, qui inventent et redonnent une image neuve, la plus éclatante possible à une Afrique que l’on croyait diluée dans la mondialisation.

Jackson Ekembe de la confrérie des sapeurs défilant pour NattykongoCreation
Jackson Ekembe de la confrérie des sapeurs défilant pour NattykongoCreation

Précisant que ce qui fait la particularité de ce concept, c’est que les artistes qui ont une virginité médiatique sont privilégiés. Il s’agit en réalité de faire émerger de nouveaux visages, talentueux et ambitieux, leur offrir un cadre où ils pourront librement exprimer le génie qui est le leur.

L’enjeu de l’édition qui se dessine est de faire briller d’un feu ardent, l’étoile qui se trouve en chacun de ces jeunes africains issus de la diaspora et à terme, de pouvoir générer des collaborations.

Suspense entier sur la date

La date du prochain Beloved Motherland n’a pas encore été arrêtée mais Marta Lemb y travaille ardemment pour garantir au grand public, un spectacle de haute facture. Petit indice toutefois : « l’agenda restera le même, en novembre, et toujours à la Bellevilloise parce que c’est un lieu connu de tous », nous a confié, – sourire en coin – cette créatrice diplômée en gestion d’entreprises.

Une raison supplémentaire pour rester connectés sur Kamita Magazine, afin d’avoir la bonne information, au bon moment…

shay drea chanteuse rnb sur scène lors du Beloved Motherland
Shay Drea chanteuse rnb sur scène lors du Beloved Motherland

 

Page Facebook Beloved Motherland

Commentaires

Fabrice Tientcheu

Mama Ayaba