Kamita Magazine

Journée Inter Associative et Culturelle : UNION Asbl, focus sur le décrochage scolaire

UNION Asbl, Parole au Secrétaire Général, Alex Ngayo Yonsi, qui nous dit tout sur la Journée  Inter Associative et Culturelle. Thématique du jour : le décrochage scolaire.

Dans cet entretien, il nous livre entre autres un bref résumé des missions associatives, son rôle au sein de l’association, ses impressions après la séance d’information du 29 avril 2016, et évoque le rendez-vous prochain, ce 07 mai avec la Journée Inter Associative et Culturelle.

ENTRETIEN

À travers ses objectifs, UNION Asbl œuvre pour l’intégration des personnes d’origine africaine en Belgique. Sur ce plan, les engagements de l’association concernent 2 axes :

– La problématique du chômage, sous l’angle sociopolitique.

– L’entraide et la solidarité entre les membres de l’asbl, et au-delà.

Nous pouvons en outre citer : la participation citoyenne, les échanges culturels et la pratique des activités sportives. De manière générale, l’association Union veut apporter sa pierre à l’édifice afin que tous les demandeurs d’emploi et les porteurs de projets soient mieux outillés (savoir valoriser leurs potentiels et compétences) pour mieux se positionner au moment opportun. En quelques grandes lignes, les missions qui me sont assignées au sein de l’association :

  • Planifier les Réunions de L’Assemblée Générale
  • Rédiger l’ordre du jour de l’Assemblée Générale
  • Rédiger les procès-verbaux à l’issue des réunions de l’A.G et du Comité Exécutif
  • Diffuser les Procès-verbaux de L’AG et du CE aux membres concernés
  • Recevoir, transmettre et rédiger le courrier de l’association
  • Dépositaire des rapports des différentes commissions ad hoc
  • Présenter le rapport de la séance précédente, à chaque réunion du Comité Exécutif et des rencontres mensuelles

Que peut-on retenir de la séance d’information du 29 avril ?

Nous ne pouvons qu’être satisfaits et contents de cette première séance d’information. En effet, les échanges qui l’ont meublée nous confirment l’intérêt des participants pour ce projet dont la qualité et la pertinence ont été soulignée à plusieurs reprises. C’est ainsi d’ailleurs que Daniel a attiré l’attention du public sur les tarifs pratiqués habituellement pour ce type de programme et l’opportunité à saisir. Enfin, nous constatons la volonté des participants de prendre part aux deux modules du projet et l’implication et la qualité des intervenants et coachs retenus.

Laurent Assoumou a ouvert la séance en évoquant cette idée de ne pas hésiter à se lancer même si le nombre n’est pas conséquent. Se référant donc au public, entre quantité et qualité, comment doit se comporter l’équipe associative UNION Asbl, sachant que l’un et l’autre sont tout aussi importants…

Nous avons bel et bien besoin d’un nombre conséquent de participants. Plus précisément, il y a 20 places de prévues. Toutefois tout en recherchant le nombre, nous privilégions le rapport quantité/qualité. En effet, s’il faille que ce nombre ne soit pas atteint, le projet va tout de même se dérouler et visera à atteindre les résultats escomptés avec le nombre de participants qui y prendront part. Cela ne nous empêche pas de tout mettre en œuvre pour inciter le public concerné à s’inscrire et surtout à prendre part à toutes les sessions prévues.

Estime de soi, confiance en soi, affirmation de soi, réalise-toi, font partie du Module 1 du programme « Trouve ta voie ». La situation psychologique des demandeurs d’emplois et porteurs de projets au sein des communautés subsahariennes de Belgique vous semble-t- elle critique ?

Je répondrais par l’affirmative en rappelant que ce constat a été fait par différents rapports et a notamment incité les responsables politiques à développer des politiques telles que les plans Diversité. Malheureusement, nous constatons que les discours et actions se focalisent plus sur la discrimination et pas suffisamment sur les effets de cette discrimination. Par effet, nous avons des demandeurs d’emploi ou porteurs de projets issus des communautés subsahariennes qui ont perdu toute estime d’eux-mêmes au point de n’attendre que les opportunités s’offrent à eux.

Par ailleurs, nous avons tendance à nous mettre des barrières en estimant que cette offre n’est pas à notre portée quand bien même nous possèderions les compétences recherchées. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé : « Révéler des talents, le forum emploi qui célèbre la Diversité », ainsi que : « Trouve ta voie » , afin d’offrir d’une part une vitrine aux compétences et talents qui existent au sein de nos communautés, et d’autre part proposer un cadre qui a pour ambition que chaque participant soit dans un premier temps conscient de son potentiel. Je ne saurai terminer sur cette problématique sans relever que cette situation est d’autant plus critique qu’elle impacte la jeunesse et leur fait perdre tout espoir.

Pour finir, le prochain rendez-vous que donne l’asbl UNION est pour ce samedi 7 mai. Brièvement, en quoi consistera-t-il ?

La Journée Inter associative et culturelle dont la deuxième édition se tient le samedi 7 mai a pour buts :

Prendre contact avec les différents acteurs de la communauté africaine présents en Belgique

Créer une synergie entre ces acteurs pour pallier progressivement et ensemble aux problèmes que nous rencontrons dans notre quotidien. Le thème retenu en 2015 et reconduit cette année est le décrochage scolaire. Il s’agira ainsi de :

  • Comprendre et analyser le système scolaire et d’orientation en région Flamande et en Confédération de Wallonie Bruxelles
  • Dégager pistes de solutions pour bannir les discriminations au niveau de l’orientation afin de permettre aux enfants d’acquérir les compétences nécessaires pour le choix de leurs projets d’enseignement supérieur ou professionnels.
  • Partager les témoignages des jeunes sur l’expérience vécue dans les écoles en Belgique.
  • Amorcer la création d’une plateforme inter associative
  • La journée prévoit, outre l’accueil et l’enregistrement des participants et les interventions des autorités communales qui nous accueillent :
  • deux présentations touchant les aspects liés à l’orientation des enfants dans système scolaire en région Flamande et en Fédération Wallonie-Bruxelles
  • une expérience d’aide aux enfants en difficultés
  • le partage d’expériences de jeunes bruxellois en Finlande
  • des échanges suite aux présentation

La journée va s’achever par une séance de dégustation des mets et plats valorisant l’art culinaire africain. À cet effet, les participants recevront une fiche signalétique reprenant les noms vernaculaires et les valeurs diététiques associés aux plats proposés à la dégustation.

NOS ATTENTES : mobiliser les associations, les étudiants, les élèves, les parents, les professeurs, pour trouver des solutions innovantes contre le décrochage et les systèmes d’orientations des enfants afin que l’école qui est le deuxième lieu de socialisation après la famille puisse contribuer à fournir les compétences nécessaire à l’épanouissement des talents des jeunes.

Commentaires

Kamita Magazine

Mama Ayaba