Kamita Magazine
Affaire Koffi Olomide : un coup de pied suffira-t-il à déchoir le Mythe ?

Affaire Koffi Olomide : un coup de pied suffira-t-il à déchoir le Mythe ?

Après son violent coup de pied à l’endroit d’une de ses danseuses à l’aéroport de Nairobi le vendredi 22 juillet 2016, Koffi Olomide n’imaginait sûrement pas les répercussions de ce geste qu’il pensait banal.

C’est un Mythe, une Légende de la Musique Africaine. Avec son ami décédé, Papa Wemba, ils ont durant des décennies contribué à mettre au firmament la musique Kongolaise en particulier et Africaine en général. Il était considéré par beaucoup de jeunes d’Afrique et d’ailleurs comme une Légende vivante à l’instar de Ismael Lô, Angélique Kidjo, Youssou Ndour, Johnny Hallyday, et autres Erika Badu.

Pourtant au vu des faits qui ont suivi son coup de pied porté vers l’une de ses danseuses ce 22 juillet à l’aéroport de Nairobi, où il devait y faire un concert le même soir, l’on se demande désormais jusqu’où s’arrêteront tous les événements qu’il subit actuellement.

Pour rappel, le Kenya l’a expulsé de son territoire le samedi 23 juillet. La Ministre Kenyanne de la Jeunesse et du Genre avait même précisé qu’elle comptait lancer un mandat d’arrêt international pour violences aggravées. Une autre hérésie politique, mais passons ! Le dimanche 24 juillet, celui qui se fait aussi appeller Mopao a présenté ses excuses en direct à la télévision nationale. Mais l’affaire avait déjà fait un tel tollé, ayant au départ farouchement refuté avoir visé sa danseuse, est-ce que ces excuses publiques n’ont pas trop tardé quand on sait aujourd’hui la viralité des images vidéos grâce aux réseaux sociaux…

Ce mardi matin 26 juillet, Koffi Olomide a été interpellé à son domicile de Mont Fleury par la police sur ordre du PGR. Énième rebondissement dans ce qui pourrait très bientôt s’appeller le « KoffiGate ».

Les avis divergent côtés public, fans, anti-Koffi, et autres. Certains trouvent la cabale ignoble contre une sommité de la musique Africaine. D’autres par contre considèrent que le chanteur célèbre ne récolte là que les fruits amers d’une longue et riche carrière qui lui a permis de bénéficier également de bons nombres de pouvoirs et d’avantages utilisés à mauvais escient. Les rumeurs de violences et viols ressurgissent.

On peut se le dire, après son coup de pied ce 22 juillet 2016, plus rien ne sera plus comme avant pour Koffi Olomide. Les loups assoiffés de sang que sont les médias traditionnels occidentaux s’accapareront très bientôt du sujet, et là, on ne donnera pas cher de la peau de cette légende de la musique africaine.

Commentaires

Ralf Touomi

Diplômé en journalisme, j'ai fait la rencontre des Antilles en 2012 en découvrant notamment la Martinique. Depuis ce jour, j'ai découvert, à l'instar de ce qu'invite à faire Frantz Fanon, ce que serait désormais ma Mission ici-bas...

Mama Ayaba